123 355 visites
Créa. 01/01/10 MAJ hebdo
Choisissez un invité
Radios
  • http://www.radio-esperance.fr/
  • RND
0 views

PostHeaderIcon Qu’est-ce que la justice de Dieu ?

Avec Monseigneur Dominique Lebrun, évêque de St-Etienne.

Malgré les injustices et les horreurs qui accablent notre monde, les chrétiens croient en un Dieu vivant et agissant dans le monde aujourd’hui. De nombreuses paroles bibliques vont jusqu’à affirmer que Dieu exerce sa justice sur la terre. Qu’est-ce que la justice de Dieu ? Comment s’exerce-t-elle ?

1. Ecouter l’émission

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2. Télécharger l’émission

4 réponses sur la page “Qu’est-ce que la justice de Dieu ?”

  • Eric dit :

    Bonsoir,

    c’est pas un sujet facile, à priori !

    J’aime bien la justice de Dieu, finalement.

    :-)

  • langlois martine dit :

    sylvain, tu as dit ce soir lundi 7 que tu ne comprenais pas bien et tu t’insurgeais sur l’évangile des ouvriers de la dernière heure – he bien écoutes, un jour j’ai entendu à radio notre dame un prêtre l’expliquant ainsi
    « que tu aimes dieu et travaille à son jardin depuis ta naissance, la première heure, ou que tu viennes tard à ta conversion, même peu avant ta mort, ta rétribution sera pour tous la même la vie éternelle, Dieu donne à tous la vie éternelle quelque soit l’heure de ta vie où tu l’as rencontré. » j’ai bien aimé ce qu’il disait et depuis je me l’explique ainsi, et je prie pour tous les prêtres qui tous les ans expliquent plus ou moins d’une façon crédible cet évangile.
    Martine.

  • Martine,

    Merci pour cet éclairage fort intéressant.

    De mon côté, il y a quelques semaines, le Seigneur m’a donné de comprendre une nouvelle dimension de cet évangile qui a totalement changé mon regard. Pour cela, il faut se mettre à la place des ouvriers.

    Ceux qui sont employés et travaillent auprès du Seigneur savent qu’ils vont être rétribués. Ils « travaillent en paix et mangeront le pain qu’ils auront gagné ». Autrement dit, ils ont le joie d’expérimenter que le Seigneur s’occupe d’eux et leur donne de quoi vivre. D’un certaine façon, ils vivent portés par l’espérance, comme le sont tous les chrétiens attachés aux Christ. Ces ouvriers ont ainsi un avant-goût de la vie éternelle qui transforme leur quotidien.

    Les autres ouvriers eux, dans l’attente, désoeuvrés, sont très probablement dans l’angoisse, désorientés. Ils souffrent intérieurement et n’ont pas cette chance d’expérimenter dès ici-bàs le Royaume de Dieu.

    Conclusion ? Au final, la rétribution est la même pour tous les ouvriers. Ce qui, humainement, choque à cause de la somme de travail qui est différente. Mais, nous oublions une chose : les ouvriers de la première heure ont bénéficié d’une chose que n’ont pas expérimenté ceux de la dernière heure : tout au long du jour, ils ont vécu dans la paix et la joie, reposés dans la promesse de la rétribution. Voilà leur avantage : ils ont bénéficié, avant les autres, de la joie d’avoir un Seigneur.

    Cela peut alors nous aider à comprendre un nouveau sens de cet Evangile. Les ouvriers en colère (comme je le suis souvent !) sont sous la loi et ne se rendent pas compte de leur chance de travailler avec le Seigneur. D’une certaine façon, ils vivent exactement ce que vit le fils prodigue. C’est un belle invitation à nous réjouir de connaître Dieu.

    C’est aussi un indicateur. Si je suis jaloux de la conversion des autres, si je ne supporte pas qu’une personne se convertisse à la dernière minute parce qu’elle a pu faire ce qu’elle voulait durant toute sa vie, c’est que je ne connais pas véritablement le Seigneur ; c’est que je n’ai pas encore expérimenté que Le connaître et se savoir aimé de Lui vaut plus que tous les trésors du monde.

    Sylvain

  • langlois martine dit :

    merci à toi, sylvain de m’avoir répondu et pris le temps de m’expliquer plus avant encore cet évangile. C’est vrai que Jésus parlait en parabole et qu’il cherchait à « heurter » les esprits pour les faire réfléchir et travailler l’explication.Je ne suis pas très douée en lectio divina et j’aime bien qu’on m’explique. Encore merci sylvain. à bientôt sur radio ecclesia.

Laisser un commentaire