123 355 visites
Créa. 01/01/10 MAJ hebdo
Choisissez un invité
Radios
  • http://www.radio-esperance.fr/
  • RND
0 views

Archive pour la catégorie ‘Père Giuseppe Franco’

PostHeaderIcon Le prêtre en questions

Avec le Père Giuseppe Franco

1. Ecouter un extrait.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2. Ecouter l’émission.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

3.  Télécharger l’émission

PostHeaderIcon Aube, étole, chasuble, couleurs liturgiques… signes de la foi ou folklore de l’Eglise ?

Avec le P. Giuseppe Franco. (semaine 8 – 2009)

Aube, étole, chasuble, couleurs liturgiques… ces signes bien visibles dans nos célébrations ont-ils encore un sens ou font-ils désormais partie du folkore de l’Eglise ?

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Télécharger l’émission : « Aube, étole, chasuble, couleurs liturgiques… signes de la foi ou folklore de l’Eglise ? »

PostHeaderIcon Quel mystère se cache derrière la crèche de Noël ?

Avec le P. Giuseppe Franco. (semaine 52 – 2008)

L’enfant Jésus, Marie, Joseph, le bœuf, l’âne, les rois mages… Derrière toute la magie qui entoure la traditionnelle crèche de Noël, c’est un message fort qui nous est donné. Une émission pour apprendre à contempler le mystère de la nativité et à en mesurer la portée dans notre propre existence.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Télécharger l’émission : « Quel mystère se cache derrière la crèche de Noël ? »